Infolettre

  • Restez informés et recevez nos dernières offres et actualités.

2417, rue Victoria, Sainte-Julienne
(Québec) J0K 2T0

450 831-3930 courrier@cjemontcalm.qc.ca

Heures d'ouverture
Lundi au jeudi de 8 h à 16 h et le vendredi de 8 h à 13 h.

Accueil / LA GÉNÉRATION Z, CES EXCENTRIQUES!

LA GÉNÉRATION Z, CES EXCENTRIQUES!

Le monde du travail change! Je ne t’apprends rien en écrivant cette ligne car ça fait longtemps qu’on en parle! Mais je te propose de comprendre cette nouvelle génération qui intégrera bientôt ton entreprise, celle qu’on appelle les « Z » (nés après 1995).

Ils semblent parfois nonchalant pour nous, les « Y » (nés entre 1980 et 1995). Confrontation de valeurs, probablement. On dit que lorsqu’ils ne sont pas intéressés par un sujet, on perd leur attention en… 8 secondes! ZOUP… ils sont ailleurs! Terminé, Basta! Il faut donc les allumer!

En emploi, ça change un peu la donne pour toi, l’entrepreneur. Parce qu’ils n’ont pas les mêmes intérêts que tes employés « seniors ». Leur premier critère pour intégrer un emploi, c’est la bonne ambiance. C’est de loin supérieur au salaire. C’est une génération sans port d’attache. Elle ne passera pas les 25 prochaines années chez toi en attendant bien sagement sa retraite.

Avant de te lancer dans la course pour recruter de nouveaux talents, voici quelques règles à maîtriser sur le sujet :

  • Le « Z » travaille par objectifs. Il n’aime pas les ordres et considère son patron comme un coach, pas comme un boss. Nuance. Prière d’éviter la hiérarchie avec lui.

  • Il progresse aux défis, mais à court terme, car il veut voir le résultat. Rappelle-toi, il quittera peut-être le bateau.

  • Son téléphone intelligent est l’extension de son bras. Il se connecte en tout temps. Même en dehors des heures de bureau pour prendre des messages. Il ne trace pas une ligne entre sa vie professionnelle et sa vie privée.

  • Il ne se formalise pas du cadre hiérarchique. S’il veut s’adresser à toi, le cadre supérieur, il le fera.

  • Il veut du feedback. Il a besoin d’être rassuré, encouragé, sans se sentir étouffé. “Les retours peuvent durer de quelques minutes à une demi-heure : ils sont très sensibles aux prises de contact informelles dans la journée“ – Grégoire Buffet, fondateur du cabinet de recrutement H3O.

  • Il reçoit bien les commentaires. Positifs comme négatifs. Il faut dire qu’il est habitué aux critiques sur les réseaux sociaux. Il gère.

  • Il n’est pas complexé par l’erreur. Au contraire, c’est normal de se tromper!

  • Il veut un environnement de travail séduisant.

  • Dernier point : Boss, tu dois lui offrir un environnement technologique optimal. Matériel informatique et Internet performants sont de mise!

Geneviève

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée