Infolettre

  • Restez informés et recevez nos dernières offres et actualités.

2417, rue Victoria, Sainte-Julienne
(Québec) J0K 2T0

450 831-3930 1 888 831-3930 courrier@cjemontcalm.qc.ca

Heures d'ouverture
du lundi au jeudi de 8 h 00 à 16 h 30 et le vendredi de 8 h 00 à 13 h 00

Accueil / Mon parcours scolaire

Mon parcours scolaire

Comment ai-je pu me rendre où j’en suis professionnellement? Il m’arrive de me poser cette question. Si l’on avait cru ma professeure de 6ie année, je n’aurais même pas pu faire d’études post-secondaires. À plusieurs reprises, dans mon parcours scolaire, j’ai croisé des professeurs qui n’ont pas su comprendre que j’avais besoin d’une méthode d’apprentissage différente. Il faut dire que malgré le fait que je ne sois pas très vieille, même à mon « époque », les diagnostics n’étaient pas très fréquents et les méthodes d’enseignement encore très conventionnelles. Mon parcours scolaire n’a pas été de tout repos mais j’en suis fière aujourd’hui.

Du plus, du plus loin que je me souvienne, j’avais plus de difficulté que mes camarades de classe pour comprendre la matière. J’étais toujours l’élève qui avait des rouges dans ses dictées. J’avais des rencontres avec les spécialistes pour m’aider dans mes apprentissages, j’étudiais le soir plus que la moyenne pour comprendre et retenir. Bref, pour moi l’école n’était pas un endroit très joyeux lorsqu’il était question de résultats scolaires.

Au secondaire, ça n’a pas été plus facile! Une chance qu’une de mes forces est l’organisation. Je crois que cela m’a sauvée de perdre des points pour « travaux en retard » ou « travaux non remis ». C’est au secondaire que j’ai trouvé de plus en plus pénible le fait de ne pas avoir de bonnes notes. Les élèves comparaient entre eux leurs résultats et cela me gênait chaque fois. J’ai commencé à aller aux récupérations sur les heures de diner et j’accordais de l’importance au temps d’études à la maison.

C’est en secondaire 3 que j’ai fait la rencontre de l’intervenant de mon école, Normand. Il a été la principale raison de ma réussite scolaire. Au départ, il n’était que mon « coach » de volley-ball, mais rapidement il a pris plus d’importance dans ma vie. Il a su comprendre qui j’étais vraiment et m’a aidé à me dévoiler. Il n’avait pas besoin de faire des rencontres individuelles avec moi, seulement de m’enseigner le volley-ball. Par ce sport, il m’a appris à gérer mes émotions, à accepter la défaite, à travailler en équipe et surtout à dépasser mes limites. Je n’étais pas une « étudiante à problème », mais j’avais besoin que le monde scolaire soit plus positif étant donné mes difficultés. Je crois que Normand a su le comprendre et ainsi répondre à mon besoin. Il m’a accompagnée pendant mes trois dernières années du secondaire et, chaque année, je me sentais de plus en plus moi-même et bien dans mon environnement scolaire.

Il faut dire que j’ai été chanceuse de croiser Normand sur ma route, il m’a permis de terminer mon secondaire en ayant pas un goût amère. Lorsqu’il est venu le moment de m’inscrire pour le cégep, je n’ai eu aucune hésitation. Je n’avais pas de crainte de poursuivre mes études par peur d’échouer et mon choix de carrière était clair. La profession d’éducatrice spécialisée était ce que je voulais faire.

C’est pendant ma formation collégiale que j’ai compris tout ce que mon intervenant avait mis en place pour aider à ma réussite. La participation à une activité parascolaire ainsi que la présence de personnes significatives ont été des moyens favorisant cette réussite. J’ai trouvé une liste de déterminants contribuant au maintien scolaire sur le site du CRÉVALE (Comité régional pour la valorisation de l’éducation), une référence en matière de persévérance scolaire. Voici le lien si vous voulez la consulter : https://www.crevale.org/labc-de-la-perseverance-scolaire/

Roxanne

07-08-2019

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée