Infolettre

  • Restez informés et recevez nos dernières offres et actualités.

2417, rue Victoria, Sainte-Julienne
(Québec) J0K 2T0

450 831-3930 1 888 831-3930 courrier@cjemontcalm.qc.ca

Heures d'ouverture
Lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30.

Accueil / Mon épicerie : mon défi

Mon épicerie : mon défi

http://Photo by NeONBRAND on Unsplash

Puisque dans mon dernier article « Satanées tâches ménagères », j’avais survolé le sujet, j’ai envie de vous expliquer plus explicitement comment faire son épicerie de façon efficace. Plusieurs trucs sont possibles à mettre en place afin d’optimiser son temps et diminuer le montant dépensé. Je vais vous aider à y voir clair un pas à la fois.

Tout d’abord, je vous suggère de vous faire un petit horaire simple de votre semaine. Combien de soupers devez-vous cuisiner, de lunchs? Avez-vous des activités en soirée qui vous demandent de faire un repas rapide? Avez-vous de la visite ou au contraire vous soupez seul pour un soir? Cela vous permettra d’être prêt pour chacune des situations. De plus, c’est ce qui constitue la base de votre menu.

Par la suite, viennent vos circulaires. Moi personnellement, je n’aime pas faire plusieurs épiceries afin d’avoir les meilleurs spéciaux, mais c’est propre à chacun. Je regarde donc seulement la circulaire de l’endroit où je me rends. Petit truc, de façon générale, les spéciaux se trouvent sur la première et dernière page. Ça simplifie la tâche!

Lorsque vous avez choisi ce qui vous intéresse, il faut chercher un menu qui est fait avec ces ingrédients. Une autre façon d’économiser est de prendre des menus qui en nécessitent peu ou d’utiliser ceux que vous possédez déjà. Par exemple, avec des pâtes à Fajitas, vous pouvez faire plusieurs plats mexicains, des sandwiches ou une pizza. La congélation est aussi une bonne façon d’avoir des repas vite faits sous la main. Pour cela, il faut cependant acheter en grande quantité. Par contre, ça vaut la peine lorsque l’on surveille les spéciaux. Plusieurs applications sont maintenant disponibles, ce qui facilite le suivi. Il y a, entre autres, Flipp. Il suffit d’être créatif ou d’utiliser le site de Ricardo où il est possible d’inscrire plusieurs ingrédients dans la barre « rechercher » pour avoir une foule de recettes.

Lorsque vos recettes sont choisies, vous vous rendez à l’épicerie. (Ne pas oublier ses sacs recyclables!) Un conseil qui est souvent nommé est de faire le tour de l’épicerie en longeant les murs, car les produits au centre ne sont pas des essentiels. Je trouve que ce conseil est peu juste, mais tout de même à garder en tête. Sinon, de façon générale, les spéciaux intéressants se situe dans le haut ou le bas des rangées et au bout des allées. Il faut prendre le temps d’analyser les spéciaux avant de les choisir pour être certain que c’est réellement un spécial. La marque maison est aussi un bon truc pour économiser.

Un point important dont je n’ai pas parlé est le budget. Il est primordial de déterminer un montant d’argent pour la nourriture avant tout. Ce qui comprend autant le dépanneur que l’épicerie et le restaurant. Il est suggéré de calculer environ 5 à 15% du budget total.

Pour terminer, il est évident que tout ça prend un certain temps, cependant, il sera plus facile pour vous de faire face à l’imprévu en étant organisé et vous passerez moins de temps au supermarché. De plus, cette méthode permet d’essayer de nouvelles recettes, d’être plus économe et plus en santé.

Roxanne

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée