Infolettre

  • Restez informés et recevez nos dernières offres et actualités.

2417, rue Victoria, Sainte-Julienne
(Québec) J0K 2T0

450 831-3930 1 888 831-3930 courrier@cjemontcalm.qc.ca

Heures d'ouverture
Lundi au jeudi de 8 h à 16 h 30 et le vendredi de 8 h à 13 h.

Accueil / La société des Samouraïs Wild and free!

La société des Samouraïs Wild and free!

Eh oui! Je fais maintenant partie de ce groupe de personnes formées au courage.

Le courage… Depuis que je suis enfant, cette fameuse qualité, j’ai tendance à difficilement me l’attribuer. Pourtant, dans certains domaines de ma vie, je sais faire preuve de courage. Par exemple, dans mes loisirs, je me suis facilement lancée des défis qui m’ont sorti de ma zone de confort (rafting, parachute, spéléologie, tyrolienne, décalade, manèges extrêmes, etc.). Mais dans la vie de tous les jours, je réalisais, par contre, que c’était souvent lorsque je tolérais des situations déplaisantes que je finissais par enclencher les changements nécessaires. Des actions qui requéraient du courage. J’avais envie de changer cela.

Mon histoire :

En 2016, une collègue et moi avons assisté à une formation qui a changé ma manière de voir et d’aborder le courage. Nous avons assisté au Boot Camp : Active ton courage, d’Isabelle Fontaine. À la base, un « Boot Camp », est un entrainement intense, un dépassement de soi de type militaire. Dans les entreprises, ce type de formation est de plus longues durées et est axée sur la mise en pratique de la théorie. Dans notre cas, ce fut une journée mais qui a débuté tôt le matin et s’est terminée tard en soirée. Cette formation, animée par Isabelle, nous a fait réfléchir et bouger pour activer le courage dans notre vie. Nous en sommes sorties gonflées à bloc et avons même recrutées d’autres participantes pour y retourner un an plus tard!

Mais qu’est-ce qu’on apprend dans un tel événement et qu’est-ce qu’on en retient?

Lorsqu’on se présente dans un tel événement pour la première fois, on ne sait pas à quoi s’attendre. On sait seulement que ça va durer plusieurs heures et on se demande bien ce qu’on va pouvoir faire de tout ce temps consacrer au courage. Eh bien, ce fut vraiment une expérience inoubliable pour moi.

D’abord, j’ai été amenée à évaluer ma perception de ce qu’est le courage, et ce que je ferais si j’en avais davantage. Ensuite, nous avons pratiqué différentes méthodes pour activer cet état dans notre corps. On a fait des exercices physiques en groupe dans une salle contenant plus de 600 personnes. Des exercices qui nous ont permis de voir qu’en quelques minutes, il est possible de passer d’un état de stress à un état de courage. Il ne faut pas avoir peur du ridicule! Eh oui, il est possible d’activer la biochimie du courage en augmentant notre niveau de testostérone et en diminuant notre niveau de cortisol. Nous avons aussi été amenés à faire des exercices pratiques avec des inconnus. Je vous garantis que ça vous fait sortir de votre zone de confort!

Nous avons appris à inverser les rapports de forces et diminuer les situations où l’on se sent « petit ». Isabelle nous a partagé des trucs pour apprendre à surmonter nos peurs et bâtir notre sécurité intérieure. Nous sommes devenus des Samouraïs Wild and free, chandail à l’appui! Je l’ai porté lors de l’activité qui m’a demandé le plus de courage, la décalade! Ce sera le sujet d’un autre billet.

Nous ressortons de cette journée avec plusieurs informations mais surtout, d’expériences physiques (échanges de regard entre les personnes en silence pendant 2 minutes, la méthode Tabata) qui demeurent gravées en nous. Cela nous rappelle comment activer le courage dans les moments opportuns.

Avant d’écrire ce billet, j’ai relu le cahier dans lequel j’avais noté ce que je ferais si j’avais plus de courage, et j’ai réalisé que plusieurs des points que j’avais écris, je les avais réalisés ou les avais intégrés à ma vie. Comme par exemple, j’avais indiqué que je souhaitais prendre davantage soin de ma santé. Depuis deux ans, j’ai intégré le yoga à ma vie et j’ai repris l’entrainement cardio de 3 à 5 fois par semaine. Je mange mieux et bois beaucoup plus d’eau. J’ai constaté une nette amélioration de ma santé physique mais aussi de ma santé mentale depuis que j’ai intégré ces nouvelles pratiques à ma vie. J’ai aussi gagné en assurance. La preuve que le corps et l’esprit sont reliés. Oui, il y a encore des efforts à faire pour activer et maintenir mon courage mais c’est nettement mieux qu’avant.

Il va sans dire qu’en ce temps de pandémie, de confinement et de changement de routine, cette notion de courage m’est d’une grande utilité.

Alors si vous souhaitez vous aussi activer votre courage, je vous invite à visiter le site http://www.isabellefontaine.ca/. Vous y trouverez les informations pertinentes dont les références sur le best-seller qu’elle a écrit : « Le courage : comment l’activer? ». Vous pouvez aussi me contacter et il me fera plaisir de partager avec vous quelques trucs et outils que j’utilise encore aujourd’hui pour activer mon courage.

Pascale Brabant
08-05-2020

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée