Infolettre

  • Restez informés et recevez nos dernières offres et actualités.

2417, rue Victoria, Sainte-Julienne
(Québec) J0K 2T0

450 831-3930 1 888 831-3930 courrier@cjemontcalm.qc.ca

Heures d'ouverture
Lundi au jeudi de 8 h à 16 h 30 et le vendredi de 8 h à 13 h.

Accueil / Je suis humaine!

Je suis humaine!

La vie est parsemée de premières fois et c’est ce qui en fait une aventure des plus excitantes. On ne sait jamais à quoi s’attendre et nous devons constamment nous adapter. Une vraie télésérie dans laquelle nous avons le premier rôle.

Il y a des premières fois qui agissent comme du velours sur notre cœur, comme un premier baiser ou un premier enfant.

Il y a des premières fois douloureuses, comme le décès d’un être cher ou une peine d’amour.

Il y a aussi des premières fois, autant futiles soient-elles, qui influencent le reste de notre vie, comme un premier emploi, un premier voyage ou même un premier appartement.

Mais il y a également les premières fois qui te traversent comme une onde de choc. C’est au printemps 2020 que pour la première fois, je prenais conscience de mon humanité.

Cela peut paraître irrationnel de prendre conscience d’un tel fait, aussi banal et sensé, mais au-delà de la race humaine, il y a l’humanité. La nature nous a donné un corps, mais nous développons des caractéristiques propres à chacun qui influent grandement cette précieuse humanité. Trop souvent prise pour acquis et pourtant si fragile.

Depuis toujours, on me dit de faire attention à ne pas me faire mal [physiquement] :
« Mets un casque pour faire du vélo ».
« Mange sainement ».

Aujourd’hui s’ajoute :
« Mets un MASQUE pour aller faire les courses ».

Ces fameux masques…
Ces masques, qui nous protègent d’un mal invisible pourtant bien réel, m’ont sans crier gare fait du mal. Un mal sûrement encore plus vicieux et imperceptible, celui qui porte atteinte à mon humanité.

Je ne parle pas de bienveillance, de bonté ou de sensibilité, je veux plutôt parler de notre « humanitude ». Ce qui caractérise l’ensemble des êtres humains et qui est ancrée profondément à l’intérieur de notre être. Bien que cela soit difficilement explicable, tel un loup attaché à sa meute, l’humain est un être social qui a besoin de coexister avec les autres.

La crise sanitaire mondiale à laquelle nous faisons face secoue les piliers qui tiennent à bout de bras notre humanité. Pour nos ancêtres, chaque moment de la vie était intimement lié aux autres . Et encore aujourd’hui, amis et famille ont une place de choix quand il est le temps de partager les moments importants de la vie. Même si le mot « famille » perd de son prestige au sein de notre société moderne, il n’en reste pas moins que les relations interpersonnelles sont un élément essentiel à notre bien-être.
C’est cette part de mon humanité qui est blessée, cachée sous un masque, en attendant le moment où il sera possible de jouir à nouveau de la chaleur humaine.

Les regards affectueux me manquent;
Le contact humain me manque;
Les sourires me manquent.
C’est normal, je suis simplement humaine.

Laurence Bleau
Agente de migration Place aux jeunes Montcalm

25 mai 2020

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée