Infolettre

  • Restez informés et recevez nos dernières offres et actualités.

2417, rue Victoria, Sainte-Julienne
(Québec) J0K 2T0

450 831-3930 1 888 831-3930 courrier@cjemontcalm.qc.ca

Heures d'ouverture
Lundi au jeudi de 8 h à 16 h 30 et le vendredi de 8 h à 13 h.

Accueil / Environnement : Nouvelle génération, à l’action! Merci!

Environnement : Nouvelle génération, à l’action! Merci!

« La Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans. »

https://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/changements-climatiques/201810/29/01-5202155-la-terre-a-perdu-60-de-ses-animaux-sauvages-en-44-ans.php

Cela est le titre d’un article paru dans La Presse, le 29 octobre 2018, qui m’a grandement interpellée.

Tout d’abord, j’adore les animaux et je comprends qu’ils occupent une place majeure dans notre biodiversité. Je saisis aussi que nous, les humains, exploitons cette planète depuis longtemps sans trop nous soucier des conséquences : l’urbanisation, la déforestation, l’épuisement des terres et des ressources, la surconsommation, la pollution, le dérèglement climatique, entre autres. Mais qu’adviendra-t-il de la Terre dans 10 ans? Dans 20 ans?

Est-ce que nos dirigeants saisissent réellement l’importance d’agir?

Y a-t-il de l’espoir dans ces sombres projections?

J’espère bien! Je n’ai pas mis au monde une fille pour qu’elle vive sur une planète qui se meurt et qu’elle soit obligée de traverser le chao qui s’ensuivra.

Cet espoir, c’est la nouvelle génération qui me le transmet car elle semble vouloir renverser cette tendance. Ces jeunes se soucient des enjeux environnementaux et s’engagent dans des actions concrètes. Comme, par exemple, en consommant davantage de produits écoresponsables, en favorisant l’achat local, en privilégiant les transports verts, etc. Ils proposent des solutions innovantes : Plastic Odyssey, un bateau capable de recycler les déchets plastiques marins en objets ou en carburant pour assurer son autonomie. Ce projet a été conçu par Simon Bernard, jeune Officier de Marine Marchande, en 2016. Il s’associera à un copain de sa promotion. Se joindront à eux des ingénieurs et des designers. Le bateau prendra la mer en 2020.

D’autres initient des projets de jardinage en milieu scolaire qui leur font découvrir « l’aquaponie » (culture de végétaux avec l’élevage de poissons dans un environnement partagé), la culture des semis, des fruits et des légumes en bacs, etc.). Ils nous poussent, nous les plus vieux, à accomplir des changements. Ils ont pris conscience tôt dans la vie aux défis planétaires, et c’est tant mieux. Ils nous amènent à voir que l’équilibre de notre planète, c’est l’affaire de tous, pas juste de nos gouvernements. Chaque citoyen peut contribuer au mieux-être de la Terre. On peut le faire en s’inspirant de personnes ou d’organisations qui militent pour l’environnement depuis plusieurs années. Par exemple, Équiterre est l’organisme environnemental le plus influent au Québec. Il a été créé par Steven Guilbault et Laure Waridel en 1993. David Suzuki, généticien et militant écologiste, a appelé les politiciens canadiens à agir ensemble contre les changements climatiques. Dominic Champagne, militant écologiste et initiateur du « Pacte pour la transition », que plusieurs artistes québécois ont signé. On peut aussi le faire en s’inspirant des initiatives des jeunes Québécois en consultant l’organisme ENvironnement JEUnesse ou encore Le Conseil régional de l’environnement de Lanaudière (CREL). Ce dernier a lancé un projet : « Mon environnement à l’école », qui permettra à des jeunes de l’école primaire, Pavillon des Virevents de Sainte-Julienne, de poser un diagnostic environnemental au niveau local.

Merci à vous tous pour votre détermination, vos innovations, votre audace, parfois même votre arrogance! La planète demeure notre héritage commun, poussez-nous donc à changer et à agir positivement.

Pascale Brabant
Chef d’équipe et intervenante
Carrefour jeunesse-emploi de Montcalm

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée